Cérémonies du 11 novembre
Hommage à Marie Curie



- QUI ETAIT MARIE CURIE ?

Maria Sklodowska naît le 7 novembre 1867 à Varsovie (Pologne). Elle réussit brillamment ses études secondaires, et rêve d’étudier les sciences. Mais à Varsovie, à l’époque, les universités ne sont pas ouvertes aux femmes. Le seul moyen pour une jeune polonaise qui souhaite poursuivre des études supérieures est donc de partir à l’étranger.
En 1891, elle rejoint sa sœur Bronia à Paris ou elle s’inscrit à la faculté des sciences de Paris pour des études de physique. Elle obtient sa licence de physique en 1893, en étant major de promotion. Elle obtient en 1894 un contrat financé par la Société pour l’encouragement de l’industrie nationale (SEIN) pour mesurer les propriétés magnétiques de différents aciers ce qui l’amène à rencontrer Pierre Curie. Pierre Curie est déjà un physicien reconnu pour ses travaux sur la piézoélectricité, la symétrie et le magnétisme.
Ils se marient le 26 juillet 1895.
Après la naissance d’une première fille, Irène, Marie entreprend une thèse de doctorat en physique sur les « rayons uraniques » découverts par Henri Becquerel. La méthode quantitative mise au point par Pierre lui permet d’établir le caractère atomique du rayonnement de l’uranium et d’élargir sa recherche. Les résultats surprenants obtenus pour des minéraux d’uranium leur suggèrent que ceux-ci contiennent un élément inconnu.
Ils découvrent en juillet et décembre 1898 deux éléments nouveaux, le polonium et le radium. Le rayonnement spontané de ces éléments, leur radioactivité selon le terme introduit par Marie Curie, est de la même nature que celui de l’uranium, mais beaucoup plus intense. Les Curie partagent le prix Nobel de physique de 1903 avec Henri Becquerel. Cette même année, en juin, Marie Curie soutient sa thèse de doctorat ès sciences physiques. Elle y présente la découverte du polonium et du radium et les travaux qu’elle a effectués. En 1904, Pierre devient professeur à la Sorbonne, titulaire d’une chaire de physique spécialement créée pour lui. Marie est alors nommée chef de travaux du laboratoire Curie attaché à cette chaire. Quelques mois après, leur seconde fille Eve naît.

Le 19 avril 1906, Pierre Curie meurt dans un accident de circulation. La Faculté des sciences confie la succession de Pierre à Marie Curie. Marie Curie est nommée directrice du laboratoire et en charge du cours de Pierre. Le premier cours de la scientifique à la Sorbonne, le 5 novembre 1906, est un événement auquel participent étudiants, journalistes et curieux. En 1908, Marie Curie est nommée professeur titulaire de la chaire de Pierre. Elle est la première femme professeur des universités en France.

En 1910, la chercheuse parvient à isoler un gramme de radium sous forme de métal pur et publie ensuite son Traité de radioactivité. En 1911, elle reçoit le prix Nobel de chimie.

Marie Curie consacre les quatre années de guerre au développement de la radiologie fixe ou mobile et à la formation d’infirmières spécialisées dans l’utilisation des appareillages à rayons X. Elle est aidée par sa fille aînée et trois autres femmes. Au sein de la Croix Rouge et du Patronage national aux blessés, Marie Curie arrive à faire équiper, 18 voitures radiologiques. Ces véhicules, surnommés plus tard les « petites Curie » par Eve, s’ajoutent aux véhicules de l’armée, et plus d’un million de blessés bénéficient d’une technique éprouvée pour la localisation des projectiles.

Elle décède d’une leucémie aiguë le 4 juillet 1934. Les cendres de Marie et Pierre Curie ont été transférées au Panthéon, le 20 avril 1995.

Sources : https://musee.curie.fr/