Notre environnement

DÉJECTIONS CANINES : UN GESTE CITOYEN ET RESPONSABLE

Malgré une campagne d’information initiée depuis cinq ans et la mise à disposition de sacs spéciaux (et gratuits) pour recueillir les déjections canines, une minorité de propriétaires ne respectent pas ces règles élémentaires.
Au-delà du côté inesthétique, c’est un problème de santé publique, sans parler des enfants qui jouent dans les pelouses souillées.

M. Jean Pierre CHATEAU, Maire de Guérigny rappelle que :
- Il est interdit de laisser divaguer son chien,
- la tenue en laisse est obligatoire,
- les déjections doivent être aussitôt ramassées.

Les contrevenants sont passible d’une amende de deuxième classe soit 35 €.

Les sacs spéciaux sont disponibles en Mairie et au cabinet vétérinaire.

Trottoirs, parkings, espaces verts sont encore trop souillés par les crottes de chiens.

Et si nous adoptons collectivement de nouvelles habitudes avec nos chiens en ville.

Un geste simple, rapide et une marque de respect des autres, c’est facile.

Les sacs Toutounet sont remis gratuitement par la ville de Guérigny.

Télécharger la plaquette
PDF - 827.9 ko
PDF - 809.4 ko

 


Intervention sur les Allées Babaud de la Chaussade

Les Allées Babaud de la Chaussade , premier site naturel classé dans la Nièvre en 1930 constituent un ensemble unique de plantations de tilleuls.

Une étude, menée il y a quelques années par l’ONF sur l’état sanitaire de ces allées, a démontré la nécessité d’une intervention importante afin de les réhabiliter.

Aidée par une réserve parlementaire obtenue par le député Gaëtan GORCE, la Ville a procédé à un appel à candidature pour ces travaux de réhabilitation.

Cinq entreprises ont répondu et ABC Environnement de Varennes-Vauzelles a été retenue.

Cette entreprise a ainsi abattu quinze tilleuls considérés comme dangereux dans l’étude précitée. Elle a ensuite essouché vingt tilleuls et replanté ce même nombre de tilleuls.

Ces opérations d’une valeur de 14 261.94 € TTC ont été menées à bien en une semaine de travail.

Les déchets ont été broyés ou évacués, ce qui fait qu’à l’issue du chantier, les allées ont retrouvé leur fière allure tout en étant rajeunies et sécurisées pour les promeneurs.

Cette opération, qui tend à valoriser le patrimoine naturel, a fait l’objet d’une visite du Maire, Jean-Pierre CHATEAU, accompagné d’Alain LEONARD, Conseiller Municipal et de Gérard LOPARD, responsables des Services Techniqueset de Nicole SIMON, maire-adjoint en charge de l’environnement.

Les élus se sont félicités de cette réhabilitation tant attendue et qui démontre l’attachement de la Ville à ses allées au cœur de la cité.

 


Plantation symbolique d’un chêne à La Quellerie

Après les travaux de voirie réalisés en 2009 au hameau de la Quellerie, la Ville de GUERIGNY poursuit les aménagements par des plantations.

Ainsi, au cours des dernières semaines, les platanes manquants ont été remplacés et diverses espèces d’agrément ont été implantées.

De façon symbolique, Jean-Pierre CHATEAU, Maire de la Ville accompagné d’Alain LEONARD, élu municipal, spécialiste en matière de sylviculture et Gérard LOPARD, responsable des Services Techniques, ont procédé à la plantation d’un chêne.

Ce chêne avait été offert lors du Congrès des Maires de 2007 et, en attendant d’être implanté, avait été conservé en jauge par Alain Léonard.

Ce chêne, pour lequel le terme « municipal » est particulièrement approprié, aura comme voisins un chêne rouge et un érable qui, dans les années à venir, viendront agrémenter les espaces verts du hameau de la Quellerie.

Maintenant qu’ils sont plantés, il convient d’être patients mais au fil des années, ces arbres prendront leur place dans l’espace et complèteront par leur feuillage et leur présence, l’aménagement de la Quellerie.

 


Protection des pelouses du Stade

POUR UNE PELOUSE DE QUALITÉ AU STADE MUNICIPAL

La ville de GUÉRIGNY investit régulièrement pour que ses équipements sportifs soient à un niveau permettant la pratique des différentes disciplines dans les meilleures conditions possibles.

Sue le stade, la ville entretient par ailleurs les terrains pour qu’ils répondent aux attentes des footballeurs.

Ainsi, si les terrains dits « stabilisés » servent aux différents entraînements, le terrain principal n’est utilisé que pour les compétitions. Il doit être préservé afin d’être de qualité et de satisfaire les joueurs lors des matchs.

Dans cet esprit, et afin de faire en sorte que le terrain, qui est aujourd’hui à ce niveau de qualité après des années d’investissement et d’entretien, il convenait de façon symbolique de rappeler que la pelouse doit être respectée.

Très dernièrement, le président de l’ASGU, Monsieur Patrice MONFERRAN et le président de la section football, Monsieur Bruno PISONI, et le Maire, Jean-Pierre CHATEAU, ont apposé des pancartes indiquant que les pelouses ne peuvent être utilisées que lorsque des rencontres s’y déroulent. Cette démarche interdisant la pelouse se veut avant tout didactique et vise à rappeler que l’équipement doit être respecté pour le plus grand bien de tous et du patrimoine sportif de GUÉRIGNY.

Photographie : les présidents de l’ASGU et de la section football rappelant tout l’intérêt du respect du stade en compagnie de Ludovic LATUYT des Services techniques et de Monsieur le Maire.